Chargement...

Les barriques de Colbert

Les barriques de Colbert

Il est tranquillement installé, de toute sa force et de toute sa puissance, au milieu de sa forêt. Il est magnifique et tranquille. Gigantesque. Ce chêne, c’est un bout de patrimoine vivant. Il a 400 ans, il est en pleine forme. Colbert l’a planté là pour qu’il puisse, bien plus tard, servir la puissance de la France, et son industrie viticole. Brive Tonnelier en est l’héritier désigné.

Ce chêne ne risque rien. Il fait partie des chênes classés. Avec ses 5 mètres de circonférence, ses premières branches s’élèvent à plus de 22 mètres au dessus du sol. « Il a un fut de 20 mètres », analyse en souriant Laurent Lacroix, directeur général de Brive Tonneliers. Ce fils de vignerons, vigneron à ses heures, est aussi le directeur d’une maison de plus de 80 ans.

On l’a compris, notre histoire est une histoire où le temps prend son temps. Une histoire de patrimoine qui se construit sur la durée. Qui se transmet lentement de génération en génération. Une histoire où les chênes prennent le temps de pousser.
« Regardez cette bille de bois » nous montre Laurent Lacroix.« Vous voyez, au centre, ses cernes sont larges. Lorsqu’il est jeune, le chêne est comme les enfants, il grandit vite. Son bois est tendre. Puis, petit à petit,année après année, décennie après décennie, il va grandir de plus en plus lentement, voir même presque imperceptiblement ». Et c’est là que son bois atteint sa qualité optimale pour un tonnelier. Car l’ennemi du vin, c’est l’air.Mais il a besoin d’oxygène.

Ce bois de chêne multi-centenaire est absolument idéal pour les meilleurs crus : il offre ses arômes au vin, le protège de l’air, et filtre pour lui le bon dosage d’oxygène.« Nous bénéficions, grâce à Colbert, d’un patrimoine extraordinaire. Un patrimoine que nous envient la plupart de nos voisins ». Un patrimoine incopiable et indélocalisable. Ce patrimoine, ce sont des chênes multi-centenaires qui ont été plantés par Colbert, pour les tonneaux, pour le vin. »Des pays comme la Hongrie ont bien essayé de faire la même chose, mais…ils coupent leurs chênes lorsqu’ils sont encore adolescents : à 120 ans…

Ambiance®Patrick Fabre Photographe (12)